Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
menu ludres
menu ludres

ET SI ON PLANTAIT DES HAIES ?

Et si on replantait des haies sur le territoire du Sânon ?

A l’initiative de la commission agricole,  la communauté de communes a organisé une réunion d’information à Hoéville sur la thématique de la plantation de haies le 22 juin.

Une vingtaine d’agriculteurs et d’élus locaux ont répondu à l’invitation.

Les bénéfices des haies ne sont plus à présenter, aussi bien pour l’exploitation agricole, l’environnement, le territoire.

Les haies favorisent la biodiversité, contribuent à une meilleure régulation hydrique et thermique, limitent le ruissellement, l’érosion et les risques de crues.

Elles permettent aux animaux d’élevage de trouver de l’ombre, son bois peut être exploité.

Elles améliorent également la qualité paysagère du territoire.

 

Attention toutefois car elles nécessitent aussi un entretien régulier et chronophage (à prendre en compte dès la plantation).

Lors de cette réunion Julien Grand conseiller biodiversité et agroforesterie à la chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle a présenté le dispositif « plantons des haies » (issu du plan de relance), ainsi que le programme FEADER agroforestier qui devrait lui succéder dans la Région Grand Est qui permettent de subventionner la plantation à des taux très intéressant.

Vincent Mienville du CPIE de Champenoux a complété son propos et s’est appuyé sur le dispositif « ça se trame sur l’Amezule » du territoire voisin alors que Yann Parmentier de la fédération de chasse a développé les particularités d’Agribiodiv’Est (qui peut notamment soutenir également les collectivités locales qui souhaitent se lancer dans la plantation de haies ou d’îlots végétalisés ou bien subventionner les îlots végétales).

 

Les échanges avec les participants ont été très positifs.

Une suite sera proposée en automne avec notamment une visite de terrain et le témoignage d’agriculteurs ayant plantés il y a quelques temps.

Aller au contenu principal